De plus en plus d’entreprises souhaitent optimiser le contrôle d’accès aux locaux.Pour cela, il faut voir (ou revoir) le système pour protéger les biens et le personnel, tout en facilitant sa gestion et les déplacements au sein même des locaux. Plusieurs solutions existent.

 

Verrouillage, digicode

Le contrôle d’accès d’une entreprise, qu’elle soit industrielle ou tertiaire, est la première décision à prendre en matière de sécurité. Et, quel que soit le niveau de sécurité souhaité, le contrôle d’accès centralisé reste la meilleure solution pour une gestion simple et globale du système.

Pour un contrôle d’accès centralisé

En effet, il permet de maîtriser le droit d’entrée dans les locaux, offre la possibilité de donner l’accès ou non à une ou plusieurs catégories de personnes et permet de programmer des plages horaires sur différentes zones. Pour cela, trois équipements peuvent être envisagés: le lecteur de badge, le clavier à code ou le lecteur d’empreintes digitales.

Avec le lecteur de badge, chaque salarié ou visiteur se verra allouer un badge pour une identification et une autorisation spécifique d’accès aux locaux. Avec des distances de lecture pouvant aller de quelques centimètres à plusieurs mètres, le lecteur de badge identifie les personnes lors des entrées et des sorties. Il permet ainsi la gestion des accès à toute ou partie des locaux et un enregistrement simple des historiques. Il fonctionne alors comme une clef physique avec l’avantage d’obtenir la traçabilité et d’en modifier les droits en temps réel. Son utilisation est très simple et permet une gestion fine du système.

 

Du digicode aux empreintes digitales

Le digicode, lui, permet également d’identifier les personnes souhaitant entrer dans un établissement et de les autoriser ou non à y accéder. Il présente une sécurité plus faible en raison du manque de renouvellement régulier des codes et de la transmission rapide de ceux-ci. Néanmoins, celui-ci peut s‘avérer suffisant dans des établissements peu sensibles. De plus, on peut y rajouter l’utilisation de QR codes permettant d’attribuer une autorisation d’accès en envoyant numériquement ce QR code (SMS ou email) aux personnes concernées.

Verrouillage, Cylindre électronique lecteur de badge

Enfin, le lecteur d’empreintes digitales a pour fonction d’identifier les personnes par le biais de leur empreinte digitale. L’avantage pour le gestionnaire est qu’il peut facilement pallier les oublis de badges ou codes. Le système est également plus fiable, la biométrie reposant sur une réalité biologique propre à chacun.

Ce type de contrôle d’accès assure donc une sécurité maximale sur l’identité des personnes, le contrôle des accès et le relevé de présence. Mais il est à noter que les systèmes biométriques sont encadrés par la loi informatique et libertés et par le règlement européen sur la protection des données. De plus, en ce qui concerne les lieux de travail, la CNIL a mis en place en 2016 deux autorisations uniques sur l’encadrement des dispositifs de ce type.

Selon les besoins en matière de sécurité, il y a aussi la possibilité de cumuler plusieurs systèmes avec ceux décrits ci-dessus comme la vidéosurveillance, les interphones ou les alarmes, en particulier pour renforcer la sécurité de l’entreprise dans sa globalité.

Pour effectuer un diagnostic complet en matière de sécurisation des accès, l’équipe d’experts Boschat Laveix est à la disposition de toutes les entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité.

Téléchargez dès maintenant l’e-book complet sur l'accessibilité et la  sécurisation des bâtiments Téléchargez notre ebook