Suite et fin de notre guide pour le contrôle d’accès sécurisé. Nous terminons cette série par un système adaptable à de nombreux bâtiments, entreprises ou immeubles collectifs : l’interphone.

L'interphone permet de filtrer toute entrée dans un bâtiment, mais nécessite une présence humaine (occupant d’un logement, responsable sécurité ou accueil dans une entreprise). Il permet de leur éviter de se déplacer jusqu’à une grille ou une porte d’entrée grâce à un système d’ouverture à distance, après reconnaissance vocale ou visuelle du visiteur.

BL-PPMS

Audio, vidéo ou smartphone

Le principe de fonctionnement d’un interphone audio est similaire à celui du téléphone. Deux dispositifs, à l’intérieur et à l’extérieur, permettent de communiquer. C’est encore le système le plus couramment utilisé.

Avec un interphone vidéo, le niveau de sûreté est plus élevé, car il n’est pas possible pour une personne malveillante d’essayer de se faire passer pour un autre. Son principe de fonctionnement est similaire à celui d’un interphone audio, avec l’image en plus.

Avec l’interphone sur smartphone, la platine transmet l’appel (audio ou vidéo) du visiteur sur le téléphone du résident ou du responsable accueil/sécurité de l’entreprise. Simple à mettre en œuvre, car ne nécessitant pas de travaux, il a l’avantage de pouvoir gérer à distance l’accès au bâtiment. Le coût d’installation est plus faible et cette solution est intéressante en rénovation (pas de passage de câble). De plus, dans le cas d’un immeuble collectif, elle présente deux avantages majeurs :

- lorsque des invités se rendent chez un résident, mais que ce dernier n’est pas encore rentré, il peut leur ouvrir la porte d’entrée pour qu’ils n’aient pas à attendre à l’extérieur ;

- lorsqu’un résident est absent de son domicile, il peut répondre à distance, ce qui permet de donner l’illusion qu’il est dans son logement (très dissuasif pour des cambrioleurs).

 

Avec ou sans fil

 

Un interphone sans fil convient dans le cadre d’une rénovation. Aucun câble n’est nécessaire puisque son fonctionnement repose sur les ondes radio. Néanmoins, ces liaisons peuvent subir des interférences et ont une portée limitée (celles mentionnées par les fabricants sont données en milieu extérieur, sans obstacles gênants). Il faut donc tenir compte des murs et autres obstacles au moment de choisir. De plus, il ne faut pas oublier de changer régulièrement les piles.

Les interphones filaires sont privilégiés dans le neuf, reliant par câble la platine de la porte d’entrée à celles présentes dans les logements ou sur le lieu d’accueil. En rénovation, choisir ce type d’interphone implique des travaux lourds et coûteux.

New call-to-action

Interphone et degrés de protection IP 

Petit rappel sur les chiffres présents derrière les deux lettres (degré de protection face aux intempéries auxquelles l’interphone est soumis).

Le premier :

  • 0, aucune protection ;
  • 1, protection contre tout corps solide supérieur à 50 mm ;
  • 2, protection contre tout corps solide supérieur à 12,5 mm ;
  • 3, protection contre tout corps solide supérieur à 2,5 mm ;
  • 4, protection contre tout corps solide supérieur à 1 mm ;
  • 5, protection contre les poussières ;
  • 6, protection contre toute poussière.

Le second : 

  • 0, aucune protection ;
  • 1, protection contre la condensation ;
  • 2, protection contre une chute en faible quantité de goutte d’eau jusqu’à 15° de la verticale ;
  • 3, protection contre la pluie jusqu’à 60° de la verticale ;
  • 4, protection contre toute projection d’eau de toute direction ;
  • 5, protection contre tout jet d’eau ;
  • 6, protection contre toute projection type paquet de mer ;
  • 7, protection contre une immersion de courte durée ;
  • 8, protection contre l’immersion permanente.

 

Interphone et accessibilité

La loi du 11 février 2005 pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des handicapés » impose certaines règles dans le cas de bâtiments neufs. Concernant l’interphone, il doit être muni d'un système permettant de visualiser les visiteurs et le combiné doit être équipé d'une boucle magnétique permettant l’amplification pour les prothèses auditives. Les appareils doivent également rendre possible l'appel par un code.

De plus, le dispositif doit être situé à une hauteur entre 0,90 et 1,30 mètre et à plus de 0,40 m d’un angle rentrant de parois ou d’un autre obstacle à l’approche d’un fauteuil roulant.

Dans le cas d’une rénovation où l’installation doit être remplacée, ces dispositions s’appliquent également.

Nous pouvons vous accompagner dans votre projet de contrôle d'accès Contactez-nous