Depuis toujours, l'organisation de notre horloge biologique, également appelée horloge circadienne est étroitement liée à la lumière naturelle. D'ailleurs, l'efficacité de notre système immunitaire dépend en partie du bon fonctionnement de cette horloge biologique. De ce fait, l'accès à la lumière naturelle est l'une des conditions de notre bien-être quotidien.

Tandis qu'une étude publiée en 2007 par l'Ademe* indique que l'éclairage artificiel peut représenter jusqu'à 40% des dépenses en énergie dans les bureaux, nous constatons une tendance forte à favoriser les grandes surfaces vitrées dans les nouveaux projets architecturaux. En effet, l'apport de lumière naturelle dans les bâtiments présente deux avantages majeurs : elle ne consomme pas d'énergie et ne nécessite pas de maintenance.

Toutefois, outre les bienfaits précédemment évoqués, la lumière naturelle présente également deux inconvénients : le fait de transporter la chaleur et de causer des éblouissements.

Ainsi, la lumière naturelle étant vecteur de chaleur, il est logique de favoriser sa pénétration dans le bâtiment en hiver afin de réduire les besoins de chauffage. À l'inverse, en été et en mi-saison il est indispensable de gérer cet apport de chaleur pour ne pas augmenter les besoins de climatisation. De plus, en toutes saisons, mais souvent en hiver au moment où le soleil est bas sur l'horizon, la lumière peut être intense et éblouissante. C'est pourquoi, afin d'optimiser l'apport de lumière tout en évitant les désagréments, il est essentiel d'équiper les bâtiments de solutions de protection solaire efficaces.

renson-protection-solaire-horizontale-maison

LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS DE PROTECTION EXTERIEURE CONTRE LES EFFETS DE SURCHAUFFE DU SOLEIL

En empêchant les rayons du soleil d'atteindre le vitrage, la protection solaire extérieure permet de maîtriser l'impact de la lumière et de la chaleur avant que ceux-ci n'arrivent à l'intérieur du bâtiment. Qu'elle soit verticale ou horizontale, la protection extérieure contre le soleil permet de réduire la température de 10°C en moyenne en période de fortes chaleurs. De plus, cette dernière permet d'éviter les reflets du soleil tout en conservant une visibilité sur l'extérieur. C'est donc pour ces raisons que la protection extérieure représente la solution la plus efficace contre l'effet de surchauffe. Structurelle ou dynamique, horizontale ou verticale, cette dernière se présente sous plusieurs formes parmi lesquelles : les panneaux coulissants, les lames de brise-soleil, auvent solaire, lames de bardage...

  • Panneaux coulissants : Placés sur un rail, les panneaux coulissants constituent une protection verticale dynamique. Grâce à eux, nous obtenons une protection sur-mesure à l'instant T. En effet, il suffit de faire coulisser le panneau pour gérer l'apport de lumière en fonction de notre besoin. Par exemple, si la luminosité n'est pas agressive et que l'on souhaite en profiter, il suffit de faire glisser les panneaux sur le côté pour dégager la fenêtre. En revanche, si les rayons sont trop agressifs et présentent un risque de surchauffe, il faudra alors simplement faire coulisser les panneaux devant la fenêtre de manière à protéger partiellement ou entièrement l'intérieur. Esthétiques et modernes, les panneaux coulissants sont plutôt préconisés sur les balcons et terrasses car au-delà de leur fonction première, ils vont permettre de fermer le balcon, de ventiler ce dernier et de créer un espace intime.
  • Lames de brise-soleil / auvent solaire : fixée au dessus des surfaces vitrées, cette solution correspond à une solution structurelle dite horizontale ou en casquette. L'objectif de cette dernière est d'atténuer la luminosité en été lorsque le soleil est haut dans le ciel et ainsi d'éviter l'effet de surchauffe. En hiver, étant donné que le soleil est plus bas, la chaleur issue des rayons pourra pénétrer à l'intérieur et ainsi chauffer la/les pièce(s). Ici, l'avantage est de protéger efficacement contre le soleil sans pour autant gêner la visibilité sur l'extérieur. C'est pourquoi, cette solution sera plutôt privilégiée en habitat mais également dans les immeubles de bureaux.
  • Lames de bardage : de la même manière, les lames de bardage correspondent à une protection solaire structurelle. Elles sont fixées devant les surfaces vitrées de façon horizontale et vont permettre de lutter contre la luminosité trop importante et ainsi contre la surchauffe. Étant donnée que les lames de bardage restent en permanence devant le vitrage, celles-ci sont principalement utilisées pour des constructions industrielles.

*Ademe, 2007 Bureaux, écoles, mieux s'éclairer à coûts maîtrisés, Ademe, Syndicat de l'éclairage

Téléchargez notre infographie sur les solutions de protection contre le soleil Téléchargez notre infographie